Auteur et Conférencier ..

Un moment privilégié

Dans son style unique, Sébastien débute sa conférence par l’histoire d’un petit garçon de huit ans qui voulait épater les siens et la termine sur un immense moment d’émotion que les auditeurs gardent longtemps en mémoire.

Sa présentation et son témoignage s’appuient sur son parcours de champion sportif et sur son aventure du Vendee Globe (d’une révélation 4 ans avant le départ aux 4 mois de course).

Il explique avec simplicité et humour comment il a réussi à atteindre son objectif: couper la ligne d’arrivée de la course la plus dure au monde.

Ponctués de plusieurs videos, ses propos s’adressent à tous les publics et tous les métiers de l’entreprise.

Sorti grandi de cette épreuve de vie qu’est le Vendée Globe, Sébastien la partage aujourd’hui avec le public via des conférences et son livre « Seul au Monde » (XO/Pocket/Glénat Editions).

Conference 50Day

Aventurier et navigateur professionnel..

Au cours de sa carrière sportive, Sébastien participe à cinq campagnes pour la Coupe de l’America entre 1993 et 2010.
Son palmarès inclut une participation à la Volvo Ocean Race, une victoire dans Sydney-Hobart 98, une campagne Olympique en Flying Dutchman, 6 titres mondiaux, 3 titres européens et une victoire en solitaire sur la Calero Solo Transat 2016. 

Le 11 mars 2017, Sébastien Destremau termine bon dernier de la course autour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance : le Vendée Globe. Son histoire rocambolesque passionne le public et il est accueilli aux Sables D’Olonne par une foule immense.

Parti le 6 novembre 2016 des Sables d’Olonne avec 28 autres marins solitaires, Sébastien traverse toutes les épreuves possibles, d’avaries techniques au manque de nourriture en passant par des cotes fêlées. Rien ne lui sera épargné.

Après 124 jours de mer,  le marin solitaire atteint son objectif avec la rage de vaincre des sans-grade et des fauchés. Terminer cette épreuve coûte que coûte pour conquérir son empire avec détermination, et une certaine dose d’auto-dérision.

..et journaliste sportif

Diplômé de l’École Australienne de Journalisme, Sébastien crée en 2009 le Journal de la Voile Destopnews, relayé par L’Equipe.fr et Nautical Channel dont il devient Grand Reporter en 2012.

Depuis le Vendée Globe 2012, Sébastien présente aussi VirtualRegattaNews chaque jour aux joueurs de VirtualRegatta lors des grandes courses comme le Vendée Globe, La Transat Jacques Vabre et la Volvo Ocean Race.

Par ailleurs, Sébastien est consultant pour de nombreuses chaines de télévisions (LEQUIPE21, Nautical Channel, France Télévisions, Internet, …) lors d’épreuves telles que les Louis Vuitton Trophy, les Extreme Sailing Series, l’Audi MedCup, le circuit des Multi One Design, les CG32, la Volvo Ocean Race, …

  • Les gens ont tous adoré ta prestation car passionnée et authentique. Un vent d’audace a soufflé sur notre séminaire grâce à toi.

    Françoise Bezzola

    Dir Com — Ulysse Nardin

  • C’était juste enthousiasmant.... l’audience a été captivée
    Encore merci

    Patrick Pruniaux

    CEO — Ulysse Nardin

  • #Seul au Monde : « […] Vraiment remarquable.[…] Lisez ce livre ! »

    Alain Marschall, Les grandes gueules – RMC

  • #Seul au Monde : « Une vie totalement incroyable ! »

    Thibault le Rol, BeIN Sports

  • #Seul au Monde : « Une odyssée maritime qui a permis à [Sébastien Destremau] d’explorer les recoins les plus sombres de sa psyché, de faire preuve de courage et de se réconcilier avec un pan de son existence. Et surtout de reconquérir sa liberté. »

    Ali Rebeihi, France Inter

  • #Seul au Monde : « C’est vraiment génial, il faut lire ce livre ! »

    Alessandra Sublet, Europe 1

  • #Seul au Monde : « […] Un livre passionnant. »

    Arnaud Clément, EBRA

  • #Seul au Monde : « Sébastien Destremau se met à nu dans un ouvrage d’une exceptionnelle sincérité. […] Un témoignage sincère et parfois bouleversant où il raconte son voyage intérieur et ses nombreuses blessures… »

    Philippe Bersia, Nice Matin Week-End

  • #Seul au Monde : « [Un] livre […] difficile a lâcher. […] Dans son style très direct, Sébastien Destremau s’y révèle en outre bon conteur et trouve souvent la formule qui fait mouche. »

    Voile Magazine

  • #Seul au Monde : « Seul au monde est un va et vient permanent entre la course et les souvenirs, un voyage au bout de lui-même qu’a réalisé ce navigateur qui a eu mille vies. Écrit en trois mois, comme on crache des flots après une noyade, ses confessions poignantes se lisent comme un récit d’aventure en écoutant la mer. »

    Delphine Perez, La Parisienne